Aller au menu. Aller au contenu.

Nihil addendum
par al.jes

Premier article

Il faut bien commencer par un premier article… La dernière fois, c’était un matin de février 2010. Je resentais de nouveau le besoin de développer une réflexion sur plus de 140 caractères et mon compte twitter ne me suffisait donc pas… Quelques deux ans ont passé et voici un tout nouveau blog.

Mon tout premier blog remonte à mes années de lycée… Je venais de découvrir ce format et voulais l’expérimenter. L’expérience tourna court, mais je croisai la route dudit format quelques années plus tard, alors que je commençais la veille. Ainsi, je découvrai que le blog n’était pas seulement un format, mais également un média, l’un de ces moyens pour le peuple d’écrire 1. De moyen d’expression, le blogging devint à mes yeux un moyen d’expression publique et de discussion, via les commentaires 2.
Par la suite, j’eu l’occasion d’essayer divers moteurs de blogs et de microblogs, mais, à part Twitter, aucun ne dura plus d’un mois. Mais vint ce début d’année 2010 et mon envie d’écrire qui ne pouvait tenir en un tweet… J’essayai alors PluXml3 et… ce fut un régal. Certains articles seront republiés ici, d’autres feront office d’inspiration, le reste tombera dans l’oubli, sort quelque-part mérité. Quand il ne me servira plus, je fermerai définitivement l’ancien blog, probablement sans regret.

Bref, nous voici en septembre 2012, et j’ai mis en ligne un nouveau blog. Mais est-ce vraiment un blog ? Si j’en crois Valentin Villenave, voici ce qu’est un blog :

blog est une apocope de web log, log étant ici l’aphérèse de logbook, qui désignait le cahier du capitaine d’un navire à voile au XVIe siècle, lorsque l’on jetait à la mer des logs (bouts de bois) pour repérer le sens des courants. En d’autres termes, il s’agit premièrement d’un journal personnel (journal « extime » […]), construit comme un flux de billets progressant dans le temps et rarement modifiés après leur mise en ligne 4.

Voyons… une liste d’articles, rangés par ordre anté-chronologiques, pensés pour refléter un instantané de la pensée… Oui, nous sommes bien sur un blog, un journal extime sur le web. Mais qu’a-t-il pour que je remplace l’ancien blog par celui-ci ?

La nouveauté tient en quatre lettres. kiwi. Qu’est-ce ? Un générateur de journaux web, développé par votre serviteur. Moins de 256 lignes de code, s’insert aisément dans un site codé-main, endémique à ses usages… Vous vous en doutez : j’en suis particulièrement fier. Suffisament pour tout faire repartir de zéro 5. Et comme il s’agit d’un tout nouveau site, j’ai décidé de lui trouver un nom 6. Mon choix s’est arrêté sur Nihil addendum, locution latine traduisible peu ou prou par « rien à ajouter » ou « sans commentaire » et qui peut être abrégé en Na, interjection péremptoirement addressée à mes détracteurs. Une façon comme une autre de signaler la chose : Attention, troll assumé.


  1. Cf. Internet libre, ou Minitel 2.0 ?, Benjamin Bayart, http://www.fdn.fr/internet-libre-ou-minitel-2.html 

  2. Vous noterez qu’il n’y en a pas ici. Pourquoi ? Avec Twitter et le courriel, je n’en ai pas ressenti le besoin. Nous verrons ce que cela donne… 

  3. Bien que je ne l’utilise plus pour ce journal, j’invite tout ceux pour qui kiwi ne suffit pas à utiliser PluXml. Exception faite de l’impossibilité d’employer la syntaxe Markdown nativement, il n’a aucun défaut. 

  4. Je m’arrête ici car notre interprétation de cette définition diffère. Je vois un format parmi d’autres là où Valentin voit la dictature de l’instantané, de la réaction à chaud ou de l’humeur de l’instant. Ce qui est paradoxal puisqu’il écrit cela… dans un billet de blog. 

  5. Enfin… pas tout. J’ai conservé les couleurs du précédent blog, afin que le lecteur assidu ne se sente point trop dépaysé ;) 

  6. Les précédents étaient nommés d’après mon pseudonyme. Quand ils avaient un nom… 

Publié le 12.09.2012. Lien permanent. Retourner en haut.

©2012 – al.jes, certains droits réservés
Réagissez ! Écrivez-moi : me @ aljes.me