Aller au menu. Aller au contenu.

Nihil addendum
par al.jes

De la prononciation du mot « nazi »

Oui, j’ai des sujets d’article étranges.

Depuis tout petit, nous avons appris à prononcer nazi /nazi/, donnant une allure traînante à la seconde syllabe. Si vous avez appris l’allemand, vous saurez alors que ce mot se prononce /natsi/, le son /t/ coupant nettement les deux syllabes, la seconde étant d’ailleurs plus sonnante. Cela sonne plus germanique, vous dites-vous peut-être…

Cependant certains s’étonneront en apprenant que ce mot provient de nationalsozialismus, lui même contraction de nationalismus et sozialismus. Pourquoi « nazi » et pas « naso » ? Ce ne peut-être pour masquer le mot « socialisme », tant les nazis affirmaient leurs positions socialistes…

Ma petite hypothèse, qui vaut ce qu’elle vaut (c’est-à-dire pas grand chose), est que justement ce son /t/ coupe le mot en deux parts égales, comme les pas étaient comptés par l’armée : « Ein, zwei. Ein, zwei… » ou rappelant le clairon militaire. Car il faut se mettre dans la tête que les nazis étaient particulièrement fiers en l’endroit de leur organisation militariste de la population, cet « ordre », cette symétrie régnant qu’ils appelaient de leurs vœux.

Ce bellicisme étant bien placé sur la liste des choses que je supporte le moins du monde, il me plaît de rappeler la barbarie de cette doctrine. Donc je prononce « nazi » de la façon marquant le plus leur idéologie : à l’allemande. Un peu comme Brad Pitt marquant d’une croix gammée tous les nazis qui lui ont survécu dans Inglorious basterds

Publié le 24.10.2012. Lien permanent. Retourner en haut.

©2012 – al.jes, certains droits réservés
Réagissez ! Écrivez-moi : me @ aljes.me