Aller au menu. Aller au contenu.

Nihil addendum
par al.jes

La Démocratie et le cognassier

En complément à l’article d’hier, il me revient une anecdote que me raconta cet été une cousine.

Il y a dans son jardin un superbe cognassier. Dans le voisinage il y a un pommier, un poirier et un cerisier. Avant qu’elle n’emménage, un accord entre voisins stipulait que les quatre familles participeraient aux quatre cueillettes et s’en répartiraient les fruits.
Lorsque l’ancien propriétaire du cognassier a quitté le quartier, les trois voisins restants vinrent rencontrer ma cousine pour lui proposer de continuer cet échange de bons procédés, ce qu’elle accepta avec plaisir.

Voilà un exemple de démocratie au quotidien : des accords entre individus, évoluant au gré des situations. Ma cousine aurait pu refuser cet accord, auquel cas il n’y aurait plus que trois familles dans cette « nation du verger ». À l’inverse, si un autre voisin décide de faire pousser un autre arbre fruitier et que les termes de l’accord lui conviennent, il y a de fortes chances pour que notre petite démocratie fruitière s’augmente d’une maisonnée.

En l’occurrence, le principe de cet accord le rend instable s’il n’est pas restreint à un certain voisinage géographique. Mais il existe quantités d’accords similaires où le lieu n’est d’aucune importance, les moyens de communication modernes permettant de répondre aux difficultés que poserait la distance.

À l’inverse, si les quatre familles de notre petite démocratie sont du même voisinage, il existe d’autres familles qui habitent ce même voisinage et n’en sont pourtant pas membres. Démocratie égale choix : choix des citoyens d’accorder ou non la citoyenneté, choix des non-citoyens de demander ou non la même citoyenneté. Encore une fois, la géographie n’entre pas en ligne de compte. De même, si les enfants de ces familles décidaient de rejeter l’accord, alors il n’y a aucune raison pour les contraindre à l’accord qu’ont passé leurs parents.

Publié le 19.09.2013. Lien permanent. Retourner en haut.

©2012 – al.jes, certains droits réservés
Réagissez ! Écrivez-moi : me @ aljes.me