Aller au menu. Aller au contenu.

Nihil addendum
par al.jes

Pour l'idiotie

Encore ce soir, on m’a taxé d’idiotie. On pensait alors me déplaire mais j’en suis heureux.

J’ai déjà évoqué cette question, être idiot signifie que l’on ne fait pas comme les autres. Que l’on n’est pas dans la reproduction du pareil au même. Que l’on n’est pas identique. Que l’on est unique.

L’identité, l’assimilation de soi à l’autre, est un concept vieux comme le monde, qui connut son paroxysme lors des dix-neuvième et vingtième siècles, c’est-à-dire lors du règne de l’administration des empires coloniaux. À l’époque, et sans les ordinateurs, il fallait pouvoir déplacer des fonctionnaires et qu’ils soient parfaitement opérationnels à peine arrivés dans leurs nouvelles fonctions. D’un bout à l’autre du globe. On a donc conçu une immense machinerie pour produire de tels rouages et ceux qui réussissaient le mieux étaient ceux qui avaient su s’adapter au système d’exploitation.

De nos jours, non seulement la décolonisation est actée, mais l’arrivée auprès du grand public de l’informatique a rendu obsolète cette machinerie de clonage des fonctionnaires. Bien sûr, il existe toujours des forces récalcitrantes au nouveau monde que nous commençons à découvrir, mais ce ne sont là que des résistances vaines. Ces forces ne font que ralentir l’humanité, elles ne l’arrêteront pas.

De nos jours, donc, celui qui réussit le mieux est celui qui se démarque des autres, qui s’affirme soi, qui vit mieux. Réussir demande d’être créatif, inventif, riche de diversité et de se distinguer.

Être idiot, c’est être unique. C’est sortir des paradigmes établis pour construire sa propre vérité. Être unique, c’est se construire plutôt que de se détruire pour mieux entrer dans un moule.

Mes chers lecteurs, la prochaine fois qu’une personne dit que vous êtes idiots, bombez le torse, souriez et dites « merci », car cette personne vous a fait l’un des plus beaux compliments qui soient.

Publié le 23.03.2014. Lien permanent. Retourner en haut.

©2012 – al.jes, certains droits réservés
Réagissez ! Écrivez-moi : me @ aljes.me