Aller au menu. Aller au contenu.

Nihil addendum
par al.jes

Prendre le temps

Six mois. Vous savez ce que c’est, quand les projets s’accumulent, et qu’en plus tous sont chronophages… On essaie de faire un peu de l’un, un peu de l’autre, de s’organiser pour tout faire. Ce n’est qu’une question de prendre le temps, on se dit. Jusqu’à l’overdose.

Six mois. Depuis mon arrivée en Inde, je n’arrive plus à suivre. Je dois faire le tri. Human Fiction est au point mort, et le restera sans doute. Les GGP sont au point mort, et on essaie coûte que coûte de leur refaire prendre leur vitesse de croisière. Nihil addendum est au point mort…

Six mois. Je me souviens, il y a quelques années, du blog d’un game designer, dont l’auteur se plaignait de ne jamais avoir le temps d’écrire. Je ne veux pas tomber dans ce travers. Je ne veux pas me plaindre à chaque article. Donc il faut que je me reprenne.

Six mois. Je ne me suis jamais imposé de rythme de publication, parce que je pense que ça ne rime à rien. Mais six mois, c’est trop. Si je veux maintenir ce blog en vie —et je le veux—, je dois prendre le temps d’écrire. Alors, écrivons.

Ce ne sont pas les idées qui manquent, pourtant. À force de voyager, on en accumule, des idées. Par exemple, j’écris ces lignes dans un bus de nuit entre Pune et Bhopal. Je viens de me réveiller, et j’ai rêvé que je faisais un tour du monde dans une capsule Hyperloop. Je suis certain que si je ne manquait pas d’entraînement, j’aurais pu en faire une nouvelle. Il n’est peut-être pas trop tard, d’ailleurs.

En attendant, mes voyages continuent. Après neuf mois en Inde, je profite d’un stage en entreprise pour aller au Ghana. Je pars dans moins d’un mois. Je suis jeune, ce serait dommage de ne pas en prendre le temps, non ?

Publié le 14.06.2015. Lien permanent. Retourner en haut.

©2012 – al.jes, certains droits réservés
Réagissez ! Écrivez-moi : me @ aljes.me