Aller au menu. Aller au contenu.

Nihil addendum
par al.jes

Mort cérébrale

Aujourd’hui, mon propriétaire recevait des invités. Il n’a pas nettoyé, n’a pas préparé à manger, ni même des boissons. Non.

Il a allumé la télé. Royal.

Je me souviens de ma première soirée au Ghana. J’arrive, découvre le quartier, la maison, ma chambre. Dans le salon, un écran plat allumé qui crache des émissions poubelle. Je me souviens très bien m’être dit ‹ Oh non, encore un de ceux qui n’éteignent jamais la télé… › Un peu plus tard, dans la soirée, je profite que mon hôte est sorti pour éteindre le déversoir à inepties. Quand il revient, il voit l’écran éteint et s’étonne.

Il joue avec l’interrupteur pour se rendre compte que la lumière était de toute façon allumée. Va voir le moniteur, constate qu’il est seulement éteint. Je le rassure, lui dit que c’est moi qui l’ai éteint. Il prend la télécommande, me montre le bouton d’allumage et appuie dessus. Il me dit que je peux appuyer dessus si ça arrive à nouveau.

Là, j’étais estomaqué. Je m’énerve. Qu’il ne me prenne pas pour un abruti, j’ai éteint la télévision non par erreur, mais parce que je n’aime pas ça. Dans son regard, je vois qu’il m’a déplacé de la case ‹ Pas aidé par mère Nature › à ‹ Bon pour l’asile ›. Il a une goutte de sueur qui perle le long de son cou, et il se demande ce qu’il a fait pour mériter ça… Pourtant il va à la messe tous les dimanches et écoute le sermon radiodiffusé tous les matins… (Véridique) En tout cas, il n’a pas signé pour ça.

Bref, je vois qu’il s’inquiète. Je le rassure comme je peux, lui expliquant que les jeunes Européens regardent de moins en moins la télévision, qu’on lui préfère Internet… Je vois que ça le calme. Si c’est une différence culturelle, se dit-il…

Depuis, il n’a presque plus allumé l’écran du salon. Il va regarder la télé dans sa chambre. Il est assez respectueux et a le sens de l’accueil. Il ne comprend toujours pas, mais il fait un effort pour moi. Mais l’effort s’arrête quand il reçoit des amis.

Et là, c’est moi qui ne comprends pas. La télévision, ce n’est que l’outil qui occupe quand on ne sait pas quoi faire de son cerveau. Comment ont-ils pu dégénérer au point d’en arriver là ? Comment en sont-ils venus à voir un sens de l’accueil dans un acte qui consiste à injurier l’intellect de ses invités ?

Certaines choses sont indubitablement au-delà du compréhensible.

Publié le 15.08.2015. Lien permanent. Retourner en haut.

©2012 – al.jes, certains droits réservés
Réagissez ! Écrivez-moi : me @ aljes.me