Aller au menu. Aller au contenu.

Nihil addendum
par al.jes

La Méthode importe

J’ai eu un petit échange avec mon frère cadet, cette semaine. Il m’invitait à signer une pétition en ligne, réclamant certaines choses aux gouvernements dans le cadre d’une conférence intergouvernementale. La conférence elle-même importe peu. C’est la pétition qui me donne envie de vous écrire.

Quelques années auparavant, j’aurais volontiers signé cette pétition. Ça ne demande pas grand-chose, et aborde un sujet qui m’importe. Alors pourquoi n’ai-je pas signé ?

J’ai envie de dire que si on a un problème et compte sur les gouvernements pour le régler, on a deux problèmes. Ce monde leur profite (par définition, puisqu’ils le gouvernent) ; c’est quasi surhumain pour eux de le changer. Ça revient à demander à Louis XVI son aimable autorisation pour lui couper la tête.

Tout ce que ça peut faire, c’est leur donner des armes supplémentaires, comme avec la tuerie de janvier dernier 1. Le peuple est descendu dans la rue pour Charlie, et le gouvernement s’est ensuite servi de cette excuse pour leur projet de loi sur le renseignement qui a légalisé la surveillance généralisée. Au mieux, ils ignoreront la demande.

Sans compter que, justement parce que ça ne prend pas de temps, ça ne veut rien dire. Cliquer sur un bouton ‹ J’aime › ou remplir une pétition en ligne ne demande aucun effort. Ça n’engage à rien. Sur tous les signataires, combien sont prêts à changer eux-mêmes leur mode de vie pour ce en quoi ils croient ?

Gandhi disait que pour changer le monde il faut commencer par se changer soi-même. Il avait raison à plus d’un titre. Refaire le monde devant la télé ou derrière l’ordinateur n’a aucun impact. C’est même contre-productif, car ça fait passer une cause souvent juste pour une vaste fumisterie hypocrite. En revanche, changer son mode de vie interroge au moins son entourage.

De plus, accepter de se changer soi-même apporte un autre regard sur ce qui nous préoccupe, peut nous amener à changer d’avis, sinon sur le fond, sur la méthode.

En tout cas, si on espère un changement sans avoir le courage de montrer l’exemple, j’ai du mal à voir comment espérer que qui que ce soit nous suive. L’action individuelle importe, bien plus que certains aimeraient nous faire croire. Parce qu’une pétition, c’est dire que l’on souhaite tel ou tel futur.

Mais le futur se fiche de nos souhaits. Il advient, point.

Seulement, c’est le résultat des actions prises aujourd’hui.

Alors, à tous ceux qui me demandent de signer une pétition : cessez de quémander ; cessez de vous tourner vers les puissants ; cessez de vous dévaloriser. Votre action compte.


  1. L’assassinat des dessinateurs de Charlie Hebdo, qui avait tant choqué. 

Publié le 10.10.2015. Lien permanent. Retourner en haut.

©2012 – al.jes, certains droits réservés
Réagissez ! Écrivez-moi : me @ aljes.me