Aller au menu. Aller au contenu.

Nihil addendum
par al.jes

Nocturne

Je viens de rentrer chez moi, après un atterrissage de nuit. J’ai toujours trouvé qu’il y a une certaine beauté dans un atterrissage nocturne sur une mégapole, au-delà du sentiment de retour à la maison.

Aussi loin que puisse porter l’horizon, les lumières sont partout, dévoilant des artères, un poumon, une vie grouillant, quel que soit l’endroit où l’on pose le regard. C’est une vue qui réveille. Dans son éternel combat contre Mère Nature, l’Homme a gagné depuis longtemps, ouvrant les portes d’un Éden infernal où nous sommes nos propres dieux.

C’est une vision effrayante, d’un certain point de vue. Mais que ça nous excite ou nous frappe d’horreur, nul ne peut nier la beauté et la grandeur de cette scène : l’humanité à la conquête de son antique peur du noir, victorieuse.

Publié le 05.01.2016. Lien permanent. Retourner en haut.

©2012 – al.jes, certains droits réservés
Réagissez ! Écrivez-moi : me @ aljes.me