Aller au menu. Aller au contenu.

Nihil addendum
par al.jes

Nuisance télévisuelle

Lors de mon récent séjour à Kericho, j’ai été agacé de trouver un téléviseur allumé dans chacun des restaurants où j’ai mangé. Bruyants, aux images bougeant incessamment, quémandant l’attention y compris quand on ne souhaite pas leur accorder le moindre moment. Par chance, la plupart des émissions étaient diffusées en swahili et ont donc moins pollué mon cerveau.

Le truc, quand on voit une télé qui ne parle pas notre langue, c’est qu’on la comprend mieux. Sitôt que le discours n’est plus, il reste la diction infantilisante des journalistes, les vociférations des politiciens, les gesticulations des émissions-poubelle, la vulgarité des réclames et, parfois, furtivement car les tenanciers zappaient rapidement, la sérénité d’un film documentaire.

De fait, il n’y a que deux choses appréciables à la télévision, et nul besoin de cette fâcheuse pour en profiter : les documentaires et la fiction se retrouvent facilement sur Internet. Pour le reste, tout est à jeter ; ce n’est que du temps perdu, une grossière propagande, un gâchis d’encéphale…

Protégez-vous : détruisez votre télé.

Publié le 21.09.2016. Lien permanent. Retourner en haut.

©2012 – al.jes, certains droits réservés
Réagissez ! Écrivez-moi : me @ aljes.me